RECHERCHE & INDUSTRIE

ATEM prend part à de nombreux projets de recherche-développement en France et au Canada qui attestent de sa capacité technique à résoudre les problématiques d’hyperfréquences les plus délicates.

SOUS-SYSTÈMES HYPERFRÉQUENCES

Nous réalisons de nombreux modules HF installés dans des POD pour les essais en vol de nouveaux systèmes radars et imagerie développés par l’ONERA.
Nous fournissons les laboratoires du CNRS et des universités pour leur permettre de réaliser leurs recherches expérimentales en utilisant des cordons robustes et fiables au niveau de leurs différentes mesures. Nous procurons également les cordons permettant de réaliser les mesures de compatibilité et de susceptibilité électromagnétique de pièces plongées dans des chambres anéchoïques.

AVIO 601

Au Canada, ATEM participe depuis 2016 aux travaux de détection, caractérisation et localisation des sources d’interférences lors de communications par satellites ainsi qu'à la diminution ou la suppression de leurs conséquences sur la qualité des transmissions.
Ce projet de R&D sur 4 ans se déroule dans le cadre d’un consortium réunissant l’Ecole de Technologie Supérieure (ETS) de l’Université de Montréal (Canada) , son Laboratoire des technologies spatiales, systèmes embarqués, navigation et avionique (LASSENA) , des partenaires universitaires et de recherche au Canada (UQAM, Concordia, Polytechnique Montréal, NSERC-CRSNG, INRS, CRIAQ) ainsi que des industriels (Thales, Vigilant, Telesat…). AVIO 601 consiste à développer de nouvelles technologies d’atténuation (mitigation) de ces interférences pour les futures générations de satellites et à mettre au point de nouvelles architectures de systèmes cognitifs et des techniques de traitement numériques de signaux.
Le projet doit déboucher sur un prototype matériel et logiciel validant l’élimination des interférences, sous forme d’un émulateur de canal de communication par satellite, de radios logicielles et d’un banc de simulation et de test, mais aussi sur la fourniture d’outils d’antibrouillage à l’industrie aérospatiale.
La constitution d’une base de données relatives à la neutralisation des interférences relève également du cahier des charges.

Télécharger le flyer

SPIRAL 2

Système de Production d’Ions Radioactifs en Ligne, du CNRS sur le GANIL (Grand Accélérateur National d’Ions Lourds). Pôle mondial de recherche, basé en Normandie, le GANIL étudie la structure des noyaux atomiques et les propriétés de la matière nucléaire en explorant les états extrêmes des noyaux

Horus-Aerostat, d’Airstar Aerospace

Ce projet de R&D visait à développer une plate-forme aérostatique captive modulaire à faible coût de mise en œuvre et fort taux d’opérabilité pour des applications en surveillance et sécurité maritime et terrestre. ATEM a supervisé le développement, la fabrication et les essais du câble multifonctions qui reliait le ballon entre l’air et le sol. Un essai fonctionnel a été réalisé fin 2015. Ce projet qui associe l’ONERA est soutenu par des fonds européens (Feder), nationaux (Bpifrance, Fonds Unique Interministériel) et régionaux (Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, Métropole Toulon Provence Méditerranée).

Autres collaborations industrielles…

  • Dans le spatial, Ariane Group, Zodiac Data Systems...
  •  Dans le ferroviaire, SNCF sur les systèmes de câblage nécessaires au déploiement de solutions Wifi à bord des rames TGV ; Alstom sur l’ingénierie et la fourniture de câbles haute performance pour des systèmes de surveillance dédiés à des transformateurs...
  • ST Microelectronics sur des moyens de test, Dedienne sur des systèmes d’antennes, Zodiac Aerospace (Safran depuis 2018) sur des tiroirs hyperfréquences…