AVIO 601

Au Canada, ATEM participe depuis 2016 aux travaux de détection, caractérisation et localisation des sources d’interférences lors de communications par satellites ainsi qu'à la diminution ou la suppression de leurs conséquences sur la qualité des transmissions.
Ce projet de R&D sur 4 ans se déroule dans le cadre d’un consortium réunissant l’Ecole de Technologie Supérieure (ETS) de l’Université de Montréal (Canada) , son Laboratoire des technologies spatiales, systèmes embarqués, navigation et avionique (LASSENA) , des partenaires universitaires et de recherche au Canada (UQAM, Concordia, Polytechnique Montréal, NSERC-CRSNG, INRS, CRIAQ) ainsi que des industriels (Thales, Vigilant, Telesat…).
AVIO 601 consiste à développer de nouvelles technologies d’atténuation (mitigation) de ces interférences pour les futures générations de satellites et à mettre au point de nouvelles architectures de systèmes cognitifs et des techniques de traitement numériques de signaux.
Le projet doit déboucher sur un prototype matériel et logiciel validant l’élimination des interférences, sous forme d’un émulateur de canal de communication par satellite, de radios logicielles et d’un banc de simulation et de test, mais aussi sur la fourniture d’outils d’antibrouillage à l’industrie aérospatiale.
La constitution d’une base de données relatives à la neutralisation des interférences relève également du cahier des charges.

Télécharger le flyer