Accélération à l’international pour ATEM : Premier step l’Europe !

Accélération à l’international pour ATEM : Premier step l’Europe !

Depuis sa création en 1990, ATEM a bâti une solide réputation en France, auprès de ses clients majoritairement défense grâce à une expertise technique forte dans les hyperfréquence et des produits et services de qualité.

Son positionnement orienté service cousu-main a rencontré son marché et permis à la société de se développer. La diversification dans l’aviation commerciale (marché mondial) sur les applications de Wi-Fi à bord, le lancement de grands programmes de défense à l’échelle européenne nécessitant de plus en plus de connectivité (ex : programme SCAF), de même que l’émergence prochaine du fond européen de défense conduisent la société à se donner les moyens pour être présente sur ces enjeux européens et internationaux. « Aujourd’hui, l’export constitue moins de 10% de notre chiffre d’affaires. Il se réalise uniquement dans le sillage des grands maitres d’œuvre de défense, alors même que notre base fournisseur est très largement internationale » déclare Grégory Golf, responsable stratégie et développement. « Notre objectif est de réaliser plus de 30 % de notre chiffre d’affaire à l’export d’ici 3 ans. ».

Pour se faire, ATEM a rejoint le programme Sud Export promu par la Team Sud Export. « C’est un programme d’accélération sur 24 mois qui nous permet de participer à des missions export et des salons internationaux  que nous n’aurions probablement pas faites sans ce dispositif », déclare Grégory Golf. « Nous venons de conclure deux missions business France, une en Espagne nous permettant d’approcher les sociétés nationales en pointe sur nos sujets et une en Allemagne où nous avons pu avoir une meilleure compréhension du marché allemand et identifier ainsi nos priorités de développement. Nous avons également participé aux 7èmes rencontres internationales de Turin sur l’aéronautique et la défense où nous avons pu engager des premières discussions prometteuses avec les grands comptes défense et aéronautrique italiens ».  

Autre priorité à développer pour ATEM : l’Amérique du Nord via sa filiale au Canada. Les enjeux sont importants ! Réussir à devenir un partenaire stratégique des principaux fournisseurs d’accès à Internet dans les avions qui sont majoritairement américains, sans oublier l’aviation d’affaires qui est très friande de connectivité à bord. Avec un programme à l’international bien fourni et bien pensé, Atem met toutes les chances de son côté pour réussir son internationalisation à l’aube de son trentième anniversaire !