ATEM est allé à la rencontre de Nicolas Chevalier, directeur de CISTEME qui s’est prêté bien volontiers au jeu de l’interview à l’occasion des 30 ans d’ATEM pour parler de leurs relations en cours et futures.

 


 

interview avec CISTEME lors des 30 ans d'ATEM

1. Pourriez-vous nous présenter votre activité ?
CISTEME est un centre de transfert de technologie, notre métier est de faire le lien entre tout ce qui est développé dans le domaine de la recherche pour en accélérer son passage vers l’industrie et aider ainsi nos partenaires industriels à développer leurs produits innovants, dans le domaine de l’électronique et plus précisément l’électronique / hyperfréquence.

2. Depuis combien de temps et sur quel(s) sujet(s) travaillez-vous avec ATEM ?
Nous connaissons ATEM depuis assez longtemps, cela fait une bonne 20aine d’années. Nous avons utilisé des câbles d’ATEM pour nos travaux de R&D, puis un peu plus récemment, nous avons commencé à travailler des sujets en propre à ATEM. Cette phase est beaucoup plus récente (environ 1,5 an) et nous échangeons sur diffèrents sujets afin de les aider à développer de nouvelles solutions.

3. Comment avez-vous identifié la compétence d’Atem pour répondre à vos besoins et pourquoi l’avez-vous sélectionnée ? 
Honnêtement ça fait un long moment donc je ne me rappelle plus … Mais je pense que c’est surement grâce au « bouche à oreille » par rapport à la qualité et aux performances HF des cordons fabriqués par ATEM. En effet, nous utilisons les cordons d’ATEM lorsque nous avons besoin de performances et de précisions.

4. Quel bilan tirez-vous de ce partenariat ? 
En tant qu’utilisateur de leurs produits, nous sommes très satisfaits d’ATEM, que ce soit par leurs performances, leur réactivité, leur professionnalisme, … Aujourd’hui, dans la nouvelle relation que nous avons avec ATEM, donc plutôt en mode partenarial, c’est plutôt très intéressant et je suis persuadé que nous avons un bel avenir à dessiner ensemble.

5. Connaissez-vous les autres expertises/savoir-faire d’ATEM ( en matière de sécurisation de site, connectivité en milieux complexes...) ? 
Oui nous les connaissons parce-que nous avons discuté ensemble justement sur les autres domaines d’expertises, ATEM nous a présenté l’ensemble des sujets avec leur stratégie de développement lorsque nous sommes venus les visiter dans le sud il y’a quelques mois.

6. Envisagez-vous d’autres collaborations avec l'entreprise ? Si oui sur quel(s) sujet(s) ?
Oui évidemment, nous sommes en train de discuter différents projets ensemble sur la thématique des communications sans fils, ou d’autres sujets autour du radar.

7. Actuellement sur quels sujets, êtes-vous à la recherche de solutions ? Est-ce que vous pourriez solliciter ATEM pour répondre en partie à vos problématiques ? 
Nous sommes toujours à la recherche de solutions pour nos partenaires. Nous avons bien identifié les savoir-faire historique d’ATEM, ce qui nous permet d’être en mesure de les solliciter dès que nous en avons le besoin. Sur les autres thématiques plus de R&D, aujourd’hui ce sont plutôt des choses que nous allons tenter de construire ensemble.

8. Atem fête ses 30 ans cette année, que souhaitez-vous à l’entreprise pour la suite ? 
Je souhaite à ATEM de continuer sur sa lancée et d’atteindre au moins 30 ans de plus ! Et surtout que vous réussissiez à vous positionner sur les nouveaux secteurs et domaines prisés, que vous finissiez par être tout autant reconnus sur ces nouvelles thématiques en tant qu’expert, que vous l’êtes déjà sur les cordons coaxiaux aujourd’hui.